Nairobi (Kenya)

< retour à l'itinéraire

Après 24 heures de route, dont une courte halte à Kampala pour un changement de bus, nous voilà enfin à Nairobi, première grande étape de notre voyage.
La ville est gigantesque, disproportionnée et surdéveloppée si l'on considère que nous sommes au coeur d'un pays d'Afrique.

Nairobi, la jeune capitale du Kenya (qui n'a qu'un siècle d'histoire derrière elle) possède un taux de croissance urbaine des plus vertigineux d'Afrique. Elle compte plus de deux millions d'habitants sur une superficie de 700km2. Le nom de Nairobi vient de la langue Masaï et signifie "le lieu où il fait froid". Étant donné l'altitude à laquelle elle se situe, 1670m, cette fraîcheur n'a rien d'étonnant.

Nairobi côté centre-ville ...

... et Nairobi côté périphérie

 

Le grill géant du restaurant "Le Carnivore"

En suivant les suggestions des guides que nous avions, nous nous sommes décidé à manger un soir au restaurant appelé "Le Carnivore". Les guides décrivent très justement l'endroit : le paradis des carnivores et l'enfer des végétariens! Il suffit de contempler le grill pour s'en convaincre.

Ici le principe est simple : tant que le drapeau posé sur votre table est debout, le personnel vous sert de la viande. Dès que vous êtes rassasiés, il vous faut baisser le drapeau rapidement. Avec la liberté de le relever si vous n'en avez pas encore assez!

Ce soir-là, nous avons dégustés de la viande de chameau (très coriace, il a dû mourir de soif ...), de gazelle, de crocodile (entre le poulet et le saumon), d'autruche et les incontournables classiques, la viande de porc, de boeuf et de poulet.
D'autres viandes sont au programme, mais ce soir-là il ne les servent pas: la viande de girafe, de serpent.

 

 

A Nairobi, nous visitons Pacifique, l'ancien enseignant en informatique de Nyarurema.
Nous faisons connaissance avec sa compagne Patricia et leur fille Enora, âgée d'un an et demi.
Ils nous accueillent généreusement et nous passons quelques jours dans leur appartement en périphérie de Nairobi.

 

Enora, la fille de Pacifique ...

... et Patricia, sa compagne

 
< retour à l'itinéraire