Kibera (Nairobi, Kenya)

< retour à l'itinéraire

Une vue du bidonville de Nairobi: Kibera

Grâce à Pacifique nous avons l'opportunité découvrir le deuxième visage de Nairobi. Avec lui nous visitons son futur lieu de travail, une école qui se trouve en bordure de Kibera, un des plus grand bidonville d'Afrique. Nous profitons ensuite de nous plonger dans Kibera, escorté de deux gardes de l'école qui y vivent.
Durant la visite, l'insécurité ne se fait pas sentir. Au contraire les gens sont dignes, souriants et jamais ne vous hèlent ou vous sollicitent.

 

Kibera au premier plan, et une zone industrielle à l'arrière

Kibera s'étend jusqu'en bordure des quartiers riches et des zones industrielles, ce qui semble poser des "problèmes de sécurité". Des murs surmontés de fil barbelé, parfois de bris de verre, forment une enceinte "protectrice" autour de Kibera.

Vous pouvez apercevoir ces murs au second plan de cette photo.

A notre avis, ces murs ne servent qu'à cacher et délimiter cette face "honteuse" de Nairobi.

 




 

Les ateliers des artisans qui fabriquent les objets vendus à Nairobi

Le "Paradise Hotel" de Kibera ...

 

Cet artisan découpe les os de chameau ...

... et celui-ci perce chaque pièce

 

Kibera abrite des ateliers d'artisans, où sont fabriqués les objets souvenir vendu à prix fort dans les échoppes à touristes du centre-ville.

Ainsi ils fabriquent des pendentifs, des plats, des services de cuisine en utilisant du bois et des os.
Nous découvrons avec plaisir ces ateliers bien organisés dans ce lieu de misère. Malgré le peu d'infrastructures et de moyens, des initiatives prennent forme à Kibera.

Mais nous restons conscients qu'en fait, ces personnes ne sont rien d'autre qu'une main d'oeuvre bon marché pour les commerçants du centre-ville. Imaginez! Ils ne savaient pas à quel prix nous vendre leurs objets et ne savent également pas que les commerçants quadruple le prix des objets une fois ceux-ci présentés aux touristes.

L'arrivée des visiteurs blancs déclenche l'hilarité générale

 

Une voie de chemin de fer traverse Kibera

Une dernière vue avant de quitter l'endroit

 
< retour à l'itinéraire